Passage à Okayama et au Korakuen Garden ?>

Passage à Okayama et au Korakuen Garden

Nous avons passé une petite journée tranquille à nous reposer à Sakaï chez notre ami Yoshiaki. Le soir, il nous a emmené dans un petit Izakaya (restaurant où l’on commande plein de petits plats).

Tout était très bon hormis un crustacé que je n’ai pas adoré. On a pu tester les taki katsu (brochettes de boeuf frites) et j’ai bu un vrai saké de qualité (j’ai bien entendu oublié le nom) comparé à Tokyo où c’était une marque connue mais peu originale.

Nous avions trop faim pour penser à prendre une photo au début mais voici à quoi ressemblait la table à la fin :

received_10210147192624803

Le lendemain, nous sommes partis en laissant une carte postale de Lille avec milles remerciements dessus. On s’est promis de lui envoyer un colis à notre retour parce qu’il nous a vraiment choyé comme des rois.

sdr

Du coup, nous avons pris le fameux train Shinkansen pour rejoindre Okayama en 40mins. Une petite escale dans un bar à sushis (encore) où les serveurs étaient très sympas et préparaient a la demande des sushis sans wazabi pour Déborah.

received_10210147191424773Nous avons ensuite visité le grand parc de la ville, le Korakuen, qui jouxte le château d’Okayama. C’était vraiment superbe même s’il faisait très très chaud (depuis notre arrivée, la moyenne est de 35°c à l’ombre) ! Nous avons pensé, comme pour beaucoup d’autres endroits naturels comme celui-ci, qu’il aurait été sympa d’y venir au printemps ou en automne pour apprécier les différentes couleurs et la fraîcheur aussi (qui manquait cruellement). Parfois, ce jardin m’a fait penser à une version nippone de la Comté des Hobbits de Tolkien. Je vous laisse admirer…

dav

IMG_20160804_151005

dav

received_10210147190424748

IMG_20160804_141323

dav

davdig

Enfin, nous avons pris l’équivalent du TER du coin (le JR) pour rejoindre nos hôtes trouvés sur AirBnB. Ils possèdent une belle petite maison japonaise à l’ancienne. Ils sont super gentils et leur anglais est vraiment bon. Yasuo est artiste-peintre, sa femme Natsuko gère leur business et elle était notre contact avant ce voyage. Ils ont un petit garçon tout choupi nommé Atsum qui galope à quatre pattes sur le tatami du salon.

Demain, nous irons voir la ville de Kurashiki que nous attendons de découvrir avec impatience !

Pour avoir une autre vision de notre voyage, regardez l’instagram de Déborah qui a vraiment le coup d’oeil photographique et l’art du cadrage (#fayot) : https://www.instagram.com/deborah_________/

À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *